Que cherchez-vous ?

Nikon Film Festival : 10 coups de cœur à partager

Rituel incontournable de ce début d’année, le Nikon Film Festival revient dans sa 9ème édition avec pour thème “Je suis le partage”.

Impossible d’échapper au Nikon Film Festival. On a tous ce pote réal qui nous a envoyé son film sur Messenger (pour les plus téméraires sur Linkedin), on a tous vu ce court métrage chiadé sur notre feed Facebook (avec le budget du dernier Michael Bay). À l’origine de ce lobbying social, le Prix du Public nous permet d’élire jusqu’au 14 février notre favori sur la thématique du partage. Ça ne s’invente pas.

Pour les autres, le Grand Prix du Jury sera décerné par un panel de professionnels dont Pio Marmaï, Alice Isaaz, François Civil, et Thierry Chèze (le pape de la critique cinéphile). La remise des prix aura lieu cette année sous l’œil bienveillant de la présidente Marjane Satrapi. Entre réalisateurs confirmés et vaillants novices, on a crushé sur 10 projets qui se démarquent par leur high-concept, leur écriture ciselée, ou des acteurs magnifiés. Focus en 23 minutes et 20 secondes.

Je suis un homme, un vrai
Co-écrit et réalisé par Aurélien Mathieu 

Aurélien Mathieu n’est pas un inconnu sur Arty Paris. Le réalisateur s’attaque à la question de la virilité toxique en peignant un drame familial sur un terrain de rugby. Percutant.

Je suis gavé
Réalisé par Martin Darondeau

Coucou Martin de Jordi & Martin ! Écrit au cordeau avec le même sens de la punchline que ses sketchs Canal+, Martin Darondeau est un auteur, un vrai. La preuve en 2 min 20 d’une satire sociale jubilatoire.

Je suis un peu de sucre
Réalisé par Émilie Fretay et Carl Demaille

Un champ-contrechamp. D’un côté, une jeune femme interprétée par l’infaillible Roxane Bret. De l’autre, un homme joué par le comédien Adrien Melin. Subtil et poétique, le film est à déguster comme un café légèrement corsé.

Je suis samedi en quinze
Écrit et réalisé par Yannick Privat

Avec “Barbara“, Yannick Privat est devenu l’un de nos plus grands espoirs du circuit festivalier. Ça ne rate pas, le réalisateur nous mouche avec un film sensible, drôle, et contemporain. Chapeau.

Je suis un chant
Écrit par Chloé Maillard et réalisé par Myriam Destephen

Pitch : un chant de blé, des travailleuses éprouvées, un garde magnanime. Résultat : une photographie crépusculaire, des acteurs sublimés, un scénario habile. Quand le sujet s’aventure en terrain glissant, la réussite nous saute encore plus aux yeux.

Je suis de trop
Écrit et réalisé par Maxime Baudin

Maxime Baudin vient de la publicité, et ça se voit. Délire oppressant tirant vers le gore, “Je suis de trop” concourt dans la catégorie “Je suis canon”. On adore l’audace et la maîtrise.

Partage.
De Johann Dionnet et Marc Riso

Pour les amateurs de méta irrévérencieux, Johann Dionnet et Marc Riso nous donnent à manger. Et surtout, bon appétit !

Je suis là
De Robin Deriaud

Ce n’est pas la première fois qu’on parle de Robin Deriaud, et sans doutes loin d’être la dernière. Entièrement en animation, “Je suis là” met en scène le long périple d’un petit bonhomme bleu. On vous laisse la surprise de la (poignante) révélation : attention à l’écoulement lacrymal.

Je suis courageux
Écrit et réalisé par Romain et Thibault Lafargue

Huit-clos rondement mené, Romain et Thibault Lafargue dilatent le temps en jouant avec nos nerfs… Pour mieux mettre le doigt sur les tabous de notre société.

Je suis votre chauffeur
Écrit et réalisé par Marc Allal et Sonia Bendhaou

Paris la nuit, des tranches de vie, un taxi driver. Son visage te dit quelque chose ? On lui trouve aussi un air de déjà-vu. En voiture !