Que cherchez-vous ?

[Arty Airlines] Un bol d’air frais à Buenos Aires avec la peintre Cécilia Mendoza

 

Soutenue par le Ministère argentin de la Culture et le Centre Borges – le « Louvre des argentins », Cécilia Mendoza nous invite pour une escale arty à Buenos Aires.

Pouvions-nous trouver plus belle manière de fermer notre ligne aérienne ? Soutenue par le Ministère argentin des Relations Extérieures et de la Culture mais également par le Consulat de sa patrie natale, Cécilia Mendoza a atterri en septembre 2017 à Paris. Elle défait ses valises pour nous transporter dans son Buenos Aires confidentiel.

En peinture, Cécilia rafraîchit les techniques conventionnelles en immortalisant des icônes de la culture pop. Portée par les vibes bohèmes de son quartier de San Telmo, l’artiste est pleine de contrastes. Elle peut se passionner pour les figures artistiques locales, exposées dans des bars traditionnels, comme passer des heures dans la plus grande institution du pays, le Centre Culturel Borges. Nous ne sommes pas les seuls à être intrigués par son sens de la dualité. Exposée à la Galerie Elo de Bastille et recommandée par la revue argentine de Forbes, Cécilia commence tout juste à déchaîner les passions.

On traduit de manière littérale “Buenos Aires” par les “bons vents”. Espérons qu’ils la portent longtemps.


El Federal
Le café au carrefour des arts

Clique sur l’image pour avoir + d’infos

Cécilia. Je suis amoureuse de mon quartier San Telmo, un endroit bohème où sont présents de nombreux artistes. Je recommande sans hésitation le Federal, qui se trouvait à quelques mètres de chez moi, et où j’allais tous les vendredis.

C’est le café le plus ancien de la ville de Buenos Aires. Le bâtiment date du milieu du XIXème siècle. Son bar est en bois, ses vitraux sont d’époque, et sa décoration toute aussi suprenante. Ce café nous fait voyager à travers le temps.

Clique sur l’image pour avoir + d’infos

C. Tellement d’histoires se sont déroulées ici, c’est un lieu qui a vu passer de nombreux artistes et accueilli de nombreux portenos (les habitants de Buenos Aires). Il y a un lien fort avec le tango, car c’est ici que fut tourné le film “Cafetin de Buenos Aires“.

Le week-end, des chanteurs et des danseurs de tango viennent animer le bar et des artistes émergents sont exposés en continu. C’est un carrefour des arts.


La Poesia
Pour se sentir écrivain

Clique sur l’image pour avoir + d’infos

C. C’est un lieu à part et secret où j’ai vécu des moments très romantiques.

Ce lieu fut créé et tenu par l’écrivain et journaliste Rubén Derlis, un intellectuel des années 60. Horacio Ferrer y allait régulièrement, et j’y ai rencontré l’artiste plasticien Lucía Michelli.

Clique sur l’image pour avoir + d’infos

C. J’y vais quand j’ai besoin de casser la routine, lire un livre…. Je crois que c’est un lieu fait pour se ressourcer, pour trouver une nouvelle énergie.

J’ai commencé à écrire il y a quelques années ici, et c’est comme diraient les argentins : “darme un gusto” (ndlr : ça me fait du bien). Le lieu a conservé sa décoration avec son ancien piano, des fondations en bois, et de vieilles bouteilles… Parfait pour voyager et devenir poète à son tour !


Centre culturel Borges
La référence

Clique sur l’image pour avoir + d’infos

C. C’est le lieu qui détient la plus grande histoire et la plus grande notoriété à Buenos Aires, mais aussi en Argentine.

En plus de proposer des expositions résidentes, le centre culturel est en pleine mutation. On peut y voir des installations et des événements liés aux arts visuels : peinture, sculpture, photographie, cinéma, mode, et tout ce qui peut avoir un lien direct avec les artistes nationaux et avec la capitale.

Clique sur l’image pour avoir + d’infos

C. Certaines salles sont consacrées à Picasso, Magritte, Chagall, Henri Cartier-Bresson, entre autres. Malheureusement, une partie du musée des Beaux-Arts a été transformée en centre commercial. Une petite galerie a été conservée avec les œuvre de Antonio Berni, Lino Spilimbergo, Juan Carlos Castagnino, Demetrio Urruchúa et Manuel Colmeiro Guimarás (de grands peintres argentins).

C’est d’ailleurs ici que j’ai pu exposer en 2016 certaines œuvres. Ce fut pour moi comme une reconquête de ce lieu incroyable, que nous avions perdus à cause de l’émergence des centres commerciaux !

Cécilia sur Instagram

Cécilia sur Facebook

Voir les créations de Cécilia