Que cherchez-vous ?

Exclu de 24H : Ténéré, la force tranquille de Nowadays Records

En 5 ans, Nowadays Records a imposé sa vision avec les releases de Fakear, La Fine Équipe et Clément Bazin. Plus qu’une sensibilité, c’est une famille que le producteur Ténéré a rejoint de ses tracks feutrés.

Sur le coup de ses 20 ans, Ténéré a une révélation en écoutant le premier EP de James Blake, « Air and Lack Thereof« . La proposition puissante du compositeur anglais fait naître chez lui une vocation. Ténéré se voue corps à âme à la production, avec comme bagage sa formation classique au Conservatoire. L’évidence d’une épiphanie.

Élevé au son du clavecin par un père pasteur, l’artiste est devenu le vilain petit canard de la famille. Après un passage sur le label No Format (Chilly Gonzalez, Ala.ni, Rocé) avec son duo « Vendredi« , il rejoint la bande de Nowadays Records. Son EP solo « Lux in Tenebris » se traduit littéralement du latin « de l’ombre à la lumière ». Sa conversion sous les ordres électroniques n’a pas été le chant du cygne d’une musique gracieuse et habitée.

Pour comprendre ce qui agite Pierre-Elie, de son état civil, il faut s’attarder sur son nom d’artiste. Passionné de moto, il a tiré « Ténéré » du modèle conçu pour le Paris-Dakar dans les années 80. Yamaha y a mis toute son ingénierie technique au service d’une robustesse tout-terrain. Voilà pour la minute bécane. Il s’agit surtout du « désert des déserts » dans le sud Sahara, connu pour ses dunes à perte de vue. Un bel endroit où rider.

En mêlant savoir-faire de production et contemplation mélodique, l’artiste tourne à plein régime. On demande le concret de la mécanique et la spiritualité du touareg. Les deux pieds à califourchon sur sa cylindrée, Ténéré nous conduit là où aucun grain de sable ne pourra gripper ses créations vibrantes.

Et si tu souhaites le voir en live, on te donne rendez-vous le 14 décembre à la soirée organisée par le magazine photo Beware.


Se rendre à l’afterwork Beware

Ténéré sur Facebook

Ténéré sur Instagram