Que cherchez-vous ?

Tallisker dévoile une live session magique sur les toits de New-York

Chanteuse et productrice électro, Tallisker nous fait voyager sur les sonorités orientales du single « Somewhere ». Un teasing grisant pour son album « Contrepoints » prévu cet automne.

Tallisker est aussi insaisissable que sa musique est nomade. Son univers, elle le construit entre deux points cardinaux : sa culture club occidentale, et la tradition musicale perse. Son premier coup d’éclat est un remix du tube iranien de Gole Yakh, tiré des années 70 pour devenir viral à Téhéran en 2016. Continuant sur sa lancée, la productrice s’essaie à la pop avec son tube entêtant « Blind » composé en 48H. Avec un joli score de 500k streams en quelques semaines, la voie royale vers un album semble toute tracée.

Un album produit entre Téhéran, New-York et Paris

Grâce à une bourse de la SACEM et du Ministère de la Culture, Tallisker s’envole pour Téhéran où elle enregistre avec des musiciens locaux le single « Somewhere ». Sac-à-dos sur l’épaule, elle plonge dans la nuit clandestine et les studios confinés de la capitale iranienne, captant l’effervescence dans un documentaire à sortir prochainement. De voyages musicaux en rencontres créatives, son projet la mène jusqu’à New-York où elle enregistre la live session du morceau, un teasing exaltant de son album « Contrepoints » prévu pour l’automne. À Paris, le rendez-vous est pris.

Retrouvez Tallisker sur Facebook et Instagram.