Que cherchez-vous ?

Tallisker dévoile une live session magique sur les toits de New-York

Chanteuse et productrice électro, Tallisker nous fait voyager sur les sonorités orientales du single « Somewhere ». Un teasing grisant pour son album « Contrepoints » prévu cet automne.

Tallisker est aussi insaisissable que sa musique est nomade. Son univers, elle le construit entre deux points cardinaux : sa culture club occidentale et la tradition musicale perse. Avec comme premier coup d’éclat son remix du tube iranien de Gole Yakh, elle a tiré des années 70 le mythe national redevenu viral à Téhéran en 2016. Continuant sur sa lancée, l’artiste s’est ensuite essayée à la pop avec son tube entêtant Blind, composé en 48H. Avec un joli score de 500k streams en quelques semaines, la voie royale vers un album semblait toute tracée.

Un album produit entre Téhéran, New-York et Paris

Grâce à une bourse de la SACEM et du Ministère de la Culture, Tallisker s’est envolée pour Téhéran où elle a enregistré avec des musiciens locaux le single Somewhere. Sac-à-dos sur l’épaule, elle a capté l’effervescence de la nuit clandestine et des studios confinés de la capitale iranienne, qu’elle dévoilera dans un documentaire à sortir prochainement. De voyages musicaux en rencontres créatives, son projet l’a mené jusqu’à New-York où elle a enregistré la live session de Somewhere, premier teasing exaltant de son album prévu pour l’automne, Contrepoints. À Paris, le rendez-vous est pris.

Retrouvez Tallisker sur Facebook et Instagram.