Que cherchez-vous ?

S’en sortir sans sortir #47 : On passe une fin de confi’ funky avec Panache!

📷 Guy Chaigneau

Il y a presque un an, le quintet Panache! faisait danser les festivals d’été avec leur EP éponyme. Après avoir dévoilé en exclu leur clip Magnetic sur ton magazine préféré, on retrouve leur énergie funk-pop pour ne pas perdre le rythme en 3 recos culturelles. Place à Félix et Amélia du groupe le plus fougueux de France et de Navarre.

Marin : Hello Félix et Amélia. Où êtes-vous confinés ? Comment s’organise votre routine ?

Félix : Dans le Lot, pas loin d’un grand festival (no teasing) ! Routine assez classique : boulot, musique, et le soir on mate des films ou des docus avec ma copine. On joue aussi pas mal à Animal Crossing, c’est con mais ça a des sacrées vertus thérapeutiques en confinement. Je me suis redécouvert un côté hyper scolaire aussi, je me refais plein de cours sur la théorie de la musique, le jazz et même parfois des docus sur l’Histoire mondiale du XXè siècle.

Amélia : Je suis chez moi à Strasbourg, avec mon copain. On a la chance d’avoir un appartement avec plusieurs pièces… Le matin après un bon petit smoothie aux fruits rouges et à la menthe du balcon (enfin, rebord de fenêtre), je travaille ma voix et mes morceaux, puis en général j’ai quelques cours d’anglais à donner dans l’après-midi. C’est surtout la non-routine qui est intéressante, c’est le Graal en ce moment : un moment de danse en visio avec des copines le dimanche, la petite balade – hebdomadaire, sinon on est vite ruiné – vers la meilleure boulangerie du monde, l’éclair de motivation pour faire un peu de jardinage qui me frappe de temps en temps…

M. Qu’est-ce que vous ferez en premier une fois sortis ?

F. Dans un premier temps, retrouver les compères de Panache! à Paris. Faire du vélo et plein de musique. Et puis, quand on le pourra : aller voir ma famille, mes grands-parents. Ensuite, si on le peut : partir en vacances, vers le soleil, en Sardaigne, par exemple. Enfin, quand on le pourra : partir en tournée.

A. Je commence à avoir très envie de me baigner mais je ne crois pas que ça sera possible tout de suite… Donc sûrement sauter masquée dans un TGVMax pour rejoindre Panache! à Paris.

M. Vous nous recommandez quel film avant de vous retrouver ?

F. On s’est rematé tous les Miyazaki avant et pendant le confinement. C’est magique. Les dessins sont magnifiques, la musique de Joe Hisaishi est dingue. Puis ce rapport à l’imaginaire, à l’enfance, l’ode à la nature… Je suis fan. On devrait faire visionner ces films dans les écoles ! Si je ne devais en conseiller qu’un seul : Le Château dans le ciel.

Filez voir fissa Le Château dans le ciel sur Netflix.
M. Et toi Amélia ?

A. J’ai vu 3 films depuis le début du confinement, donc le plus palpitant : Talented Mr. Ripley. Les images sont très belles, Matt Damon est génial et l’intrigue m’a donné des frissons.

Bingez Le Talentueux M. Ripley sur Canal VOD.
M. Quels albums trouve t-on dans vos quatre oreilles ?

F. Niveau actualités, l’album live de Parcels Live Vol. 1, enregistré aux Hansa Studios à Berlin, c’est une dinguerie ! Déjà parce que l’album de base est incroyable. Et puis parce qu’ils sont trop forts en live, et qu’il y a aussi le (trop beau) film qui va avec. J’avoue que sans trop m’en être rendu compte j’écoute et je regarde beaucoup de lives pendant le confinement. Le live de Vulfpeck à Madison Square Garden aussi, à voir absolument. Tout Vulfpeck en fait, c’est bon pour la santé mentale.

A. Cheap Queen de King Princess. En plus y’a une réédition, c’est un peu comme un orgasme multiple.

Écoutez Cheap Queen sur Deezer. Si vous êtes plutôt team Félix, on vous met le live de Vulfpeck juste en dessous.
M. On se quitte avec vos reco’ de séries ?

F. Je suis devenu expert en docus historiques du 20ème siècle mais on va plutôt conseiller de quoi se marrer. Burger Quiz c’est le must, même en rediff’. Chabat, le concept, les invité.e.s : tout est génial. Et puis t’as l’impression de rigoler avec une bonne vieille bande de potes. Sinon sur les réseaux y’a plein de mini-vidéos qui me font marrer : Jérôme Niel sur Insta’, ou l’émission Full Metal Banquette de M. Poulpe. Je l’ai d’ailleurs découverte grâce à Myd que j’adore, et dont on a fait une cover avec Panache! cet hiver.

M. Qu’est-ce que ce serait pour toi Amélia ?

A. J’arrive sûrement après la guerre, mais je viens de découvrir que Netflix avait fait une série sur Anne of Green Gables, mon personnage de roman préféré quand j’étais petite ! la série s’appelle Anne with an E et c’est mon petit plaisir de confinement, ça me replonge carrément en enfance. L’actrice est absolument géniale, les costumes sont trop beaux, l’écriture est parfaite. Et sinon, je dévorais Becoming, l’autobiographie de Michelle Obama. Mais comme à chaque fois que j’aime un bouquin j’ai arrêté à 20 pages de la fin pour pas que ça se termine.

Regardez Anne with an E sur Netflix.
Retrouvez Panache! sur Instagram et Facebook.