Que cherchez-vous ?

S’en sortir sans sortir #26 : Julie Oona, la photographe des artistes

Photographe et réalisatrice, Julie Oona est non seulement connue pour ses portraits de Jacques, Angèle, Alice & Moi et Dani Terreur, mais elle avait dévoilé courant novembre son premier court métrage drolissime Merci mais non Merci sur Arty Paris. Dans la veine délurée de ses pastilles tendres et pop, l’artiste nous change les idées en 3 recommandations culturelles.

Marin : Hello Julie. Quel film tu nous recommandes ?

Julie : J’ai choisi le film C.R.A.Z.Y de Jean-Marc Vallée. C’est un portrait de famille au Québec entre les années 60 et 80 avec au centre de l’histoire, Zac, un jeune garçon qui s’interroge sur sa place parmi celle-ci. La BO est juste magique, ça vaut le coup de mater le film rien que pour ça. Elle nous plonge avec le héros dans ses découvertes musicales qui traversent son adolescence.

C.R.A.Z.Y vous attend sur UniversCiné.
M. Avec quel album tu tiens le coup ?

J. On the Beach de Neil Young. En vrai, je trouve qu’il est toujours agréable d’écouter Neil Young, à n’importe quel moment de la journée ou du soir (son album Harvest également). Bon OK, les paroles ne sont pas des plus joyeuses de l’artiste, mais les mélodies sont vraiment réconfortantes. C’est un album vraiment cool qui accompagne pour se poser, penser, cuisiner ou même écrire.

On the Beach vous attend sur Deezer.
M. Avant de se quitter, quel est ton petit bonus ?

J. Malcom ! Rien de nouveau, beaucoup en ont certainement déjà vu une bonne partie, mais il y a suffisamment de saisons pour tenir longtemps et rigoler tout du long. En plus, ça fait toujours réfléchir. Chaque personnage est trop cool. Je recommande l’épisode ou Hal apprend à Malcolm à faire du roller (Saison 1-Ep13). Et puis, on ne peut pas se lasser de Dewey.

Retrouvez Julie Oona sur Instagram.