En cours de lecture
S’en sortir sans sortir #05 : Jeremi Durand

S’en sortir sans sortir #05 : Jeremi Durand

Marin Woisard

En ces temps maussades de confinement, on lance notre offensive positive avec 20 artistes dont on admire le travail depuis toujours. Le photographe et réalisateur Jeremi Durand, auteur de clips pour Zimmer, Röyksopp et Digitalism, nous aide à s’en sortir sans sortir. Basé à Londres, le créatif français nous offre un tour d’horizon imprégné de culture anglo-saxonne.

Marin : Hello Jeremi. Quels films nous conseilles-tu pour s’en sortir sans sortir ?

Jeremi Durand : Queen & Slim. Je l’ai vu récemment en avant-première à Londres, c’est un film de Melina Matsoukas que j’aime beaucoup. Ça parle justement de survie et de s’en sortir (… en sortant pour le coup). C’est un très beau film plein de courage avec un très bon jeu d’acteurs et de caméra. Je conseillerais aussi The Peanut Butter Falcon qui est un beau feel-good movie. Sinon, Rocky II, c’est la base du survival (rires).

Regardez Queen & Slim sur Amazon.com.
Marin : T’as des albums sous le coude pour nous changer les idées ?

JD. Slowthai – Nothing great about britain. Meilleur album de rap UK 2019 pour moi [ndlr : l’écoute s’impose]. Il vient également de faire un nouveau featuring sur le dernier Gorillaz.

Si l’on veut rester plus calme : The National I am easy to find [ndlr : l’écoute s’impose aussi].

Voir aussi

Je conseille aussi fortement le programme The Craig Charles Funk and Soul Show sur BBC Radio 6 Music. Rien de tel pour garder le moral (tous les épisodes).

Marin : Et si on devait se quitter avec une série, par exemple ?

JD. The OA ou DARK ; deux séries qui donnent à réfléchir. Atlanta pour se détendre. Stay warm and safe, et faites un peu d’exercice, à ne pas oublier dans tout ça !

Regardez The OA sur Netflix.
Retrouvez Jeremi Durand sur Instagram.

© 2021 Arty Magazine. Tous droits réservés.

Retourner au sommet