Que cherchez-vous ?

S’en sortir sans sortir #36 : GoMargu, illustratrice philosophe

 

Ses petites saynètes illustrées sont un bol d’air frais sur Instagram. De son humour pince-sans-rire à ses citations pleines de vie, sa tendresse en cascade est tout ce qu’il nous fallait pour commencer la semaine. Confinée sur le Canal Saint-Martin, Margaux Reinaudo dans la vraie vie nous fait doucement relativiser sur la situation.

Marin : Hello Margaux. Comment ça se passe ton confinement ?

GoMargu : Hello vous. Je suis confinée chez mon frérot, le long du Canal Saint-Martin, c’est pas trop dégueu. Je le vis assez bien, je suis plutôt casanière dans la vraie vie. Donc ça me permet de ne pas culpabiliser, et de prendre le temps d’encore mieux me connaître. Je ne vais pas me plaindre.

M. Qu’as-tu appris sur ta pratique de l’illustration pendant cette période ?

GM. Je me suis rendu compte que j’avais besoin des autres pour avoir des idées. Je m’inspire beaucoup du monde qui m’entoure, des discussions, des expressions des gens, et là je n’ai plus accès à mon vivier. Il me faut plus de temps pour creuser et trouver des idées pertinentes, mais c’est un nouvel exercice vraiment cool.

M. Quel film nous conseilles-tu pour tenir le coup ?

GM. Je me suis refait toute la saga Ocean’s Twelve, c’est trop bien pour débrancher son cerveau. Et sinon le petit coup de cœur c’est le film d’animation Coco sur le Día de Los Muertos mexicain. Et je ne m’arrête plus de parler, mais je conseille les 3 spectacles de Fary dispo sur Netflix, c’est un vrai coup de frais.

Regardez Ocean’s Twelve sur Canal VOD.
M. Quel album nous conseilles-tu d’écouter ?

GM. Attention les oreilles… Je pense avoir écouté 600 fois l’album Ceinture Noire de Maître Gims.

M. Bon, bon OK ;). Quel est ton conseil ultime pour ceux qui nous lisent (interdit de citer Sexion d’Assaut) ?

GM. Ça va être un conseil de maman : je pense que cette période est très salvatrice, même si beaucoup ne s’en rendent pas encore compte. Ça nous apprend à ne pas être trop dur avec soi-même, à ne pas se forcer, à moins s’en vouloir… Ça nous permet de mieux nous comprendre, et de prendre du recul. Il faut sortir de cette expérience en se disant que notre vie est pas si dégueu, qu’on est quelqu’un de bien et qu’on fait notre maximum pour se rendre et rendre les autres heureux.

Retrouvez GoMargu sur Instagram.