Que cherchez-vous ?

S’en sortir sans sortir #24 : Cosmo Illustrator, le confinement à la mode normande

L’illustratrice Cosmo navigue entre Paris et la Normandie depuis qu’elle est rentrée de Milan, stoppant net sa carrière de modèle en 2015 pour se consacrer à l’illustration. Grand bien lui en a pris. Ses lignes, oscillant entre le trait franc du comic et l’élégance de l’Art Nouveau, met en scène des vignettes de femmes sûres d’elles-mêmes. Depuis sa maison de campagne, elle nous envoie ses 3 recommandations pour s’en sortir (et s’affranchir) sans sortir.

Marin : Hello Cosmo. Quel film nous recommandes-tu ?

Cosmo : Fenêtre sur Cour d’Alfred Hitchcock, sans hésiter. Ce huis clos à suspense est parfaitement adapté au confinement, James Stewart étant lui-même enfermé dans son appartement tout le long du film… Et il est toujours bon de revoir ses classiques.

Fenêtre sur Cour d’Alfred Hitchcock vous attend sur MyTF1.
M. Quelles sont les musiques parfaites pour tenir le coup ?

C. J’écoute beaucoup de Bill Withers en général, mais depuis qu’il est décédé ça tourne en boucle. En particulier Grandma’s Hands. Sur un tout autre registre, je binge Feng Suave avec Sink Into the Floor, parfaitement dans le thème.

M. Qu’est-ce que tu nous recommandes avant de se quitter ?

C. Mon père a une gigantesque collection de BDs, celle-ci précisément qui a grandement participé à construire mon univers graphique. J’ai la chance d’être confinée dans ma maison à Étretat, et j’en profite pour relire les Tif et Tondu de Will au soleil, en ce moment. Ils sont pleins d’humour et les histoires sont riches en rebondissements. Les compositions de couleurs sont vraiment magnifiques, à mon sens Will était un maître à ce niveau là. Il y en a une trentaine, donc de quoi s’occuper sans sortir.

Retrouvez Cosmo Illustrator sur Instagram.