Que cherchez-vous ?

S’en sortir sans sortir #11 : Contrefaçon, collectif techno

📷 Parade Nuptiale

Jour après jour, notre rédac’ confinée lance son offensive positive avec 20 créatifs qui partagent 3 recommandations culturelles. Aujourd’hui, ce ne sont ni un, ni deux, mais les quatre garçons du collectif Contrefaçon. Leur premier album Mydriaze s’est hissé dans le cercle fermé de nos albums de chevet, pour une nuit fiévreuse jusqu’au bout de Paris. Ils nous apprennent à faire le pilon en croix (figure de gym suédoise) en préparant des sandwichs (vinaigrette bio).

Marin : Hello Contrefaçon. Comment se passe le confinement façon Contrefaçon ?

Contrefaçon : Comme beaucoup de gens en France, on a refait notre stock de salade avant l’heure H du confinement. Ce qui veut dire aussi qu’il faut un bon film de foncedé qui saura accompagner la fusion de votre corps avec le fond du canapé. Dans ce registre, on conseille le classique Pineapple Express avec Seth Rogen et James Franco. Un bon film de débile qui s’accommodera très bien avec toutes les variétés de verdure et autres pâtisseries artisanales récréatives. Et vu le temps qu’on a à perdre, ça sera aussi l’occasion de se ré-entraîner à faire le pilon en croix.

Pineapple Express en streaming sur Canal VOD.
Marin : Qu’est-ce que vous écoutez après ça ?

C. Du coup normalement après le film vous êtes prêt à ne rien faire et donc à écouter de la musique les yeux en cinémascope rivés sur le plafond. Ce qui est parfait pour enchaîner sur le nouvel album O du talentueux et ami LAAKE, qui transportera ce qu’il vous reste de cerveau vers un univers où se mélangent musique symphonique et électronique, avec pour premier rôle son piano qu’il met en avant sur chacun de ses morceaux à la manière d’un Nils Frahm. Son album est tout juste sorti ce vendredi 27 mars.

O de LAAKE est en streaming sur Deezer.
Marin : On se quitte avec une série sur canapé ?

C. Alors là, vu qu’on est probablement parti pour plus d’un mois de galère, c’est l’occasion de se poser très sérieusement et de faire ce que trop peu de gens ont déjà fait, c’est à dire regarder l’intégrale de la meilleure série jamais réalisée : Les Sopranos. C’est le moment idéal parce qu’il y a 6 saisons à base de 13 épisodes de 1H avec un rythme plutôt lent, mais surtout aussi parce qu’il y a le regretté James Gandolfini, plein de ritals mafieux aux punchlines bien comme il faut, plein de références cinématographiques. Surtout vous n’avez rien d’autre à foutre, alors quitte à perdre du temps, autant le faire devant un truc de qualité. Don’t stop believin’. (Après vous pouvez toujours prendre votre vie en main et vous mettre à la musique…).

Les Sopranos en streaming sur Canal VOD.
Retrouvez Contrefaçon sur Instagram et Facebook.