Que cherchez-vous ?

S’en sortir sans sortir #49 : AaRon, confinés en attendant leur nouvel album

En 2006, le duo AaRon nous avait fait pleurer avec Mélanie Laurent dans le film Je vais bien, ne t’en fais pas. Aujourd’hui, ils nous redonnent le moral dans nos derniers jours de confi’. Le chanteur Simon Buret et le compositeur Olivier Coursier se préparent à dévoiler leur nouvel album Anatomy of Light dont la sortie a été repoussée au 18 septembre 2020, soit cinq ans jour pour jour après celle de leur opus We Cut the Night. Ouvrez grands vos volets pour laisser passer leur soleil.

Marin : Hello Simon et Olivier. Comment se passe votre confinement à tous les deux ?

Simon : Salut Marin ! Je suis à Paris, je passe mes journées à peindre, faire des morceaux à distance avec Olivier. Je me fais beaucoup de podcasts France Culture et j’ai relu deux pavés : la fantastique biographie de Léonard Cohen par Sylvie Simmons, I’m your man, et celle de Grace Jones. J’essaie aussi des nouveaux tricks de danse pour plus tard, j’écoute le silence et les oiseaux, je me suis mis à cuisiner (j’ai pas dit que j’étais bon). Mes heures sont complètement décalées, c’est souvent les applaudissements à la fenêtre qui me font réaliser qu’il est 20H.

Olivier : Je suis chez moi à Paris, je dessine, je compose de nouveaux titres, je m’occupe des enfants, je lis…

M. Comment s’annonce la sortie de votre nouvel album Anatomy Of Light ? La situation actuelle a changé vos plans ?

S. Tout a changé, c’était assez violent. Réorganiser une tournée c’est très compliqué, surtout quand tous les autres artistes vivent et font la même chose de leur côté. C’était bien sûr douloureux pour nous, après quatre ans de travail en studio, et les supers festivals qu’on allait faire cet été. Le seul petit avantage de tout ça, c’est que notre album est prêt, on a eu la chance de ne pas le sortir avant le confinement.

O. Nous avons dû décaler ou annuler certaines dates de concerts à la rentrée comme beaucoup de monde. Quant à l’album, il sortira le 18 septembre, le temps pour nous de tout réorganiser. On essaie de faire les choses dans de bonnes conditions pour tout le monde.

M. Qu’est-ce que vous ferez en premier une fois sortis ?

S. De la nature et de la peau.

O. Je vais y aller étape par étape, voir mes amis en petit comité pour le moment, et essayer de retrouver un peu la nature, en forêt ou à la mer si c’est possible.

M. Quels films nous conseillez-vous pour ces dernières 24H ?

S. Respiro d’Emanuele Crialese : le titre parle de lui-même.

O. Conte d’été d’Éric Rohmer me donne un sentiment d’évasion, de douceur. C’est un film délicat et sensible, qui apaise, comme une chanson colorée, libre et spontanée.

Respiro est disponible sur Fnac.com et Conte d’été sur Arte Boutique.
M. Vos recommandations d’albums sont aussi solaires ?

S. The Greatest de Cat Power : sa voix remplit les pièces de soleil.

O. À chaque fois que j’écoute Blonde de Frank Ocean, je découvre quelque chose de nouveau dans cet album. Et bien sûr Suddenly de Caribou.

Retrouvez Cat Power si vous êtes team Simon. Frank Ocean et Caribou sont là pour vous servir si vous penchez pour Olivier.
M. C’est carte blanche pour les dernières recos, qu’est-ce que vous nous recommandez ?

S. Le Colosse de Maroussi d’Henry Miller pour la littérature et le voyage grec. J’ai aussi regardé les deux volets de Yellowstone – Nature extrême sur Arte, et je pense que ce sera mon prochain grand voyage. Et puis tous les podcasts Remède à la mélancolie d’Eva Bester, j’adore cette émission. Sinon j’ai bien suivi la série Hollywood sur Netflix qui est un chouia cheesy, mais les débuts d’hollywood baby ! Enfin, dernier gros kiff d’enfance que je conseille aux ados comme aux plus grands, la BD L’Incal scénarisée par Alejandro Jodorowsky et dessinée par Mœbius.

O. Je regarde peu de séries mais Ozark sur Netflix m’a rendu fou. Niveau livre, La Panthère des neiges de Sylvain Tesson me donne envie de voyager différemment à chaque lecture. Et pour les aficionados d’art, je recommande tous les documentaires sur l’art, la planète et l’Humanité.

Retrouvez AaRon sur Instagram et Facebook.