Que cherchez-vous ?

Regardez “Negative Space”, le court métrage français aux Oscars

Ru Kuwahata est réalisatrice japonaise, Max Porter est réalisateur américain. Ensemble, ils représentent la France aux Oscars.

Ru Kuwahata est réalisatrice japonaise, Max Porter est réalisateur américain. Ensemble, ils forment un joli couple de nerds passionnés par l’image. Par quelle magie représentent-ils la France aux Oscars avec leur court métrage “Negative Space” ? Leur co-producteur Manuel Cam est situé en Île-de-France, et leur production déléguée Ikki Films à Orbigny en région Centre… Ce qui n’est pas pour nous déplaire.

Créant des films depuis plus de dix ans, ils associent l’animation de marionnettes et le stop motion. En 2008, les amoureux du septième art fondent Tiny Inventions, leur bébé studio où ils conçoivent clips, pubs, et courts métrages. Passés par l’incontournable résidence ClicClic, récompensés par le prix du jury au Festival du film de Nashville, ils enseignent chacun le cinéma d’animation au MICA (Maryland Institute College of Art) de Baltimore.

https://www.arte.tv/fr/videos/076665-000-A/making-of-negative-space/

Sous le couvert d’une narration minimaliste reprise du poète Ron Koertge, “Negative Space” raconte de sa voix OFF imperturbable le manque du père absent. Avec son humour pince-sans-rireet une force visuelle insensée, le métrage dégage une lente mélancolie obtenue par l’influence croisée des réalisateurs. Max reconnaît son admiration pour Ozu, cinéaste obsédé par l’agonie de la cellule familiale, tandis que le père de Ru, pilote pour la Japan Airlines, listait la moindre affaire qu’il emmenait en vol.

Le binôme à la ville ne sera pas seul à représenter la France au Dolby Theater, puisque le sextuor de réalisateurs derrière Garden Party (et oui) seront assis à leurs côtés. À eux huit, ils cumulent 200 sélections en festival et 80 prix… Si l’Oscar du meilleur court d’animation nous échappe cette année, c’est à ne plus rien comprendre.