Que cherchez-vous ?

À voir : Le docu sur Poni Hoax est en accès libre pour quelques jours seulement

Le quintet météorique du rock français a vu ses belles heures incandescentes être immortalisées par le duo de réalisateurs Pierre Chautard et Matthieu Culleron. « Drunk in the House of Lords » : un must-see de l’underground des années 2010.

C’est un docu qui s’échange sous le manteau depuis dix ans. Réalisé par Pierre Chautard et le journaliste musical Matthieu Culleron, les compères ont passé deux ans en compagnie du groupe Poni Hoax, de l’enregistrement de leur album Images of Sigrid à l’arrière-scène électrique de leur tournée. C’est Vinyle (2016) sans la fausseté glam et la fureur brute de Bukowski avec des guitares. Tout file à la vitesse de l’éclair en 56 minutes menées batterie battante, levant le voile sur les derniers Nabas du rock français dans une tornade de sueur et d’émotions, faisant voler en éclats les conventions promo avec du cœur et des tripes.

Les Poni Hoax ont tiré leur révérence en 2017 avec leur 4ème album Tropical Suite

Alors voilà, le grain de l’image semblera dégueu à tout millenial qui se respecte, les zooms nous arrachent les yeux pour s’attacher à eux. Mais par sa manière de mêler l’intime du backstage à l’exposition de la scène, par son ambition de montrer ces cinq doigts unis sur une main bagarreuse, Drunk in the House of Lords lâche tout sans précaution d’usage, comme un long riff d’une engueulade qui n’en finirait plus, emmené par le chaos intérieur de ce groupe palpitant de rock. Ensuite, les Poni Hoax ont tiré leur révérence en 2017 avec leur quatrième album Tropical Suite, et continuent de mener des projets séparément dont Limousine pour Laurent Bardainne.

Écoutez leur album Images of Sigrid.