Que cherchez-vous ?

« Périodes aléatoires », la deep sensible de Jumo

Membre de l’écurie parisienne Nowadays Records (Fakear, La Fine Équipe), Jumo présente son nouvel EP aux airs de journal intime 2.0.

La musique de Jumo est une mélodie de souvenirs. En accompagnant chacun de ses morceaux d’un clip, le producteur mêle avec dextérité le son et l’image pour nous plonger dans une ambiance tamisée, où la pureté du beat appelle à la mélancolie des heures perdues. Son travail filmique se construit autour de photos et de phrases personnelles, conférant une sensibilité littéraire malgré l’absence de paroles. Un véritable voyage introspectif qui s’écoute autant qu’il se regarde.

J’ai voulu poser mes pensées sur de la musique, ou poser de la musique sur mes pensées, je ne sais plus vraiment.
Jumo

De son vrai nom Clément Leveau, le graphiste de formation officie pour le collectif Cela, qui de pochette d’album en pochette d’album, l’a mené à croiser le chemin du crew Nowadays Records. Là où certains producteurs tâtonnent à la recherche d’une identité, son premier titre « Aléa » est plébiscité par Radio Nova, avant de rempiler en 2018 avec la compilation « Forms ». Son nouvel EP « Périodes Aléatoires » prend ses distances avec le future beat pour en conserver le substrat poétique, à la croisée des émotions et des disciplines. Une mue du plus bel effet.