Que cherchez-vous ?

Soirée de légende : on a rencontré Clément Bazin à l’aftershow Kitsuné

En partenariat avec Kitsuné et les Opéras de Paris, nous avons interviewé Clément Bazin au cours d’un événement exceptionnel sur les toits de Bastille.

Il y a des marches qu’on gravit différemment des autres. Celles du festival de Cannes, celles de notre rue à Montmartre, et l’escalier monumental de Bastille sur lequel on crush depuis des années. Invités par Kitsuné à rejoindre le foyer panoramique de l’Opéra, on a pris de la hauteur à l’occasion de l’aftershow mensuel du label.

En sélectionnant la fine fleur des DJs français, la maison au renard marie tradition et modernité. L’événement propose aux moins de 40 ans un tarif réduit de 40% pour assister aux représentations. La formule induit un joyeux métissage des genres, où se retrouvent habitués de la première heure, happy fews lookés, et clubbers du moment.

L’édition du mercredi 30 mai réunissait French 79, Les Gordon et Clément Bazin, au cœur de l’actualité avec la sortie de son LP « Everything Matters ». On s’est entretenus avec l’instrumentiste de Woodkid en lui posant une question par piste : l’interview album sur les toits de Paris.

En marge du dancefloor, on prend la pose.
01. Roméo | Hello Clément. Ton premier track s’appelle Roméo, comme un pont entre la scène actuelle et l’opéra. T’es plutôt Roméo Elvis ou Roméo et Juliette ?

Clément. Le premier track s’appelle Roméo plutôt pour Roméo et Juliette, mais j’avoue que j’ai plus écouté l’album de Roméo Elvis dernièrement.

Au Foyer Panoramique.
02. Moonlight | Que nous conseilles-tu pour profiter de la nuit parisienne ?

C. J’aime me balader la nuit à Paris, me faire des rides nocturnes. Il ne faut pas trop rester collé à un endroit, les quartiers bougent vite. Je suis à fond pour la déambulation

KItsuné était partout.
03. Catch Me | Ta botte secrète pour catcher les foules ?

C. Normalement la botte secrète, elle reste secrète (rires) !

Si t’as un track un peu spé que tu veux partager aux gens en DJ Set, tu cherches à l’amener par 3 ou 4 morceaux. Quand le track arrive, la question ne se pose pas.

C’est de la programmation neurolinguistique (rires) !

Selfie de rigueur.
04. Distant | Où t’envoles-tu si on t’offre des billets d’avion ?

C. Si je dois m’envoler quelque part : je prends un avion depuis la terrasse de l’Opéra vers le Mexique, pour faire des dates et rester un peu pour les vacances.

Clément Bazin assure le taff.
05. All I Need | 6 mots pour définir tout ce dont t’as besoin ?

C. Oulà, 6 mots pour définir tout ce dont j’ai besoin !

Je vais dire 2 fois de la bonne bouffe, parce que je mange tout le temps. 3 fois de la coriandre, c’est très important. Et en 6 du son.

Champagne à volonté pour les happy fews de la partie.
06. That Feeling | Quelle est la plus belle émotion que t’aies partagé avec ton public ?

C. Je me suis rendu compte que les gens chantaient les chansons. Ça fait plaisir de ouf. Depuis la scène, je vois les lèvres bouger en communion.

Le mur de leds était l’attraction de la soirée.
07. Ride | Quel album emportes-tu pour un road trip ?

C.Pour un road trip je prends du gros funk, genre « Mothership Connection » de Parliament.

Ce couple a trouvé la solution pour palier à la chaleur.
08. With You | Avec qui tu pars ?

C. Avec ma copine !

Kitsuné avait mis en place son photocall.
09. Movement | À quel tempo on vit en tant que Clément Bazin ?

C. Je vis à une grande amplitude tempo, qui va de 82 bpm à 160 bpm. J’écoute de tout, du hip hop comme du footwork.

Salut tout le monde ! À la prochaine 😉
10. Zero to Six | La date à l’Opéra, tu la sens comment de 0 à 6 ?

C. À 11, le volume est toujours à 11 !

Clément Bazin sur Facebook

Écouter “Everything Matters”

Aftershow Kitsuné : le duo EMROD s’est prêté au jeu du portrait chinois

Photos réalisées par Guillaume Robs