Que cherchez-vous ?

« Le monde est à toi » : quand les gangsters dansent sur du Sardou

Le monde est à toi raconte l’histoire de François, un ancien dealer, contraint de se mêler une dernière fois au trafic de drogue pour investir dans la franchise Mr.Freeze au Maghreb.

Le film de Romain Gavras est polychrome. Sous un certain angle, c’est une comédie avec des personnages hauts en couleurs, où les acteurs Karim Leklou, Isabelle Adjani, Vincent Cassel et François Damiens excellent dans une réunion improbable. Sous un autre angle, c’est un film de gangster, où on se laisse emporter par un scénario dont on ne connait pas l’issue.

La bande originale réussit le pari du mélange avec des chansons de Michel Sardou et de Jul, entre autres, concocté par les producteurs SebAstian et Jamie XX. En huit morceaux tirés du film, on va tenter de te donner l’eau à la bouche pour aller déguster ce bonbon pop sur écran large.


Michel Sardou – Hallyday

Conçue à l’origine comme un hommage au rockeur belge, cette chanson offre le parfait hymne revanchard sur la vie. À utiliser pour tous les moments de coup dur.

 

Jul – Tchikita

C’est quand on croit avoir touché le fond que le film nous fait comprendre le génie de Jul.

Ce dernier parvient à mettre en musique le thème universel de l’amour en toute simplicité. Ne dit on pas que l’amour rend aveugle ? Il peut aussi rendre sourd.

 

Laurent Voulzy – Cocktail chez Mademoiselle

Parce qu’il n’y pas de meilleure chanson pour introduire la mère de François, jouée par Isabelle Adjani.

 

Boule Noire – Aimer d’amour

Dans cette scène, la relation entre François et sa mère est claire : elle ne veut pas laisser son fils grandir.

En bonus, le clip « très vintage » du morceau.

 

Laurent Voulzy – Le Cœur grenadine

Cette chanson écrite par Alain Souchon donne un avant-goût de l’esthétique pop et estivale du film, aux couleurs des Mr. Freeze et du bleu sans fond des piscines…

Ou peut être celui des yeux d’Adjani.

 

Booba feat. Kaaris – Kalash

Le phrasé du duc de boulogne nous rappelle que Le Monde est à toi est bien un film de gangster. Tous les personnages ont dans les oreilles un seul moto : « Qu’est-ce j’vais faire de toute cette oseille ? ».

 

PNL – Le monde ou rien

Comme pour Ademo et N.O.S, François doit tenter le tout pour le tout s’il veut son passe-droit pour une vie dans la légalité. Reste à savoir si l’ascenseur sera bloqué.

 

Daniel Balavoine – La vie ne m’apprend rien

La chanson, dont le titre veut tout dire, est issue d’un album au titre tout aussi parlant : « Un autre monde ».

Avec une bande originale presque totalement francophone, des années 80 et d’aujourd’hui, le film réussit à mélanger efficacement des chansons vintages à des musiques plus actuelles.

Quitte à frôler le kitsch avant de nous ramener à la réalité de ceux qui ne sont pas des Toni Montana, pas des héros, comme le chantait si bien Balavoine ou pourrait le
dire François.


écrit par Mathilde VN