Que cherchez-vous ?

« 90’S », un teen movie incandescent

De « Supergrave » à « 21 Jump Street », Jonah Hill a longtemps été le visage familier des comédies potaches de notre adolescence. Mais ça c’était avant. Devenu réalisateur avec « 90’S« , son premier film fougueux est la révélation d’un auteur.

Stevie, 13 ans, cherche sa place entre une mère souvent absente et un grand frère brutasse. Comme dans tout récit initiatique, le jeune ado se cherche une voie, des modèles, sa bande. Dans le Los Angeles des années 90, c’est un magasin de skate dont on adopte la culture pour se faire adopter par les skateurs : Ray, Fuckshit, Ruben et Fourth Grade. Quant à lui, ce sera Sunburn (coup de soleil). Sur le tarmac brûlant, dans la cour d’une école ou à l’arrière d’un tribunal, le crew part à l’aventure en quête de liberté pour contrer leur désœuvrement.

Qu’il n’y ait pas erreur sur la marchandise. Ce n’est ni un film uniquement sur le skate, ni une chronique nostalgique, mais le portrait attachant d’une bande de potes qui se débat face aux tourments de l’adolescence. L’été déroule ses rites de passage : découverte de la clope, bitures sans lendemain, premières expériences amoureuses. Ayant à cœur de prouver qu’il est cool, Stevie multiplie les prises de risque sur sa planche de skate, se prend des gamelles mémorables, et se taille progressivement une place dans la tribu. Un parcours à l’image du high-concept qui courre tout le long du film : tomber pour mieux se relever.

Esthétiquement, « 90’S » prend des airs de super clip par le format 1:1, des inserts en fish-eye, et une bande-son omniprésente. Séquence après séquence, les hits de Wu-Tang Clan et A Tribe Called Quest s’enchaînent dans une fusion totale entre son et image. Alternant les hits de l’époque avec des choix musicaux personnels, Jonah Hill nous offre des moments de pure grâce comme une confrontation entre policiers et skateurs sur du Philip Glass. On a l’impression de plonger dans « 90’S » un casque vissé sur les oreilles, et entrer dans la tête des personnages sur la playlist d’une génération.

Visage iconique des teen movies, Jonah Hill porte un regard tendre et personnel sur l’adolescence. Exit l’image du bon pote qui faisait marrer tout le monde, il questionne la notion du cool dans une communauté où l’on fait tout pour être accepté. Le film est habité par l’émotion puissante d’un artiste qui a toujours cherché à s’intégrer, lui qui a mis de côté la facette sensible de sa personnalité en 15 ans de carrière. En renouvelant les codes du genre qui l’a vu naître, Jonah Hill achève sa mue sous la forme d’un ride sentimental, nous invitant à rouler sur le bitume en même temps qu’il déroule sa pellicule.

MID 90'S

En salles le 24 avril

Écrit et réalisé par Jonah Hill
Avec Sunny Suljic, Katherine Waterston, Na-kel Smith, Olan Prenatt, Gio Galicia