Que cherchez-vous ?

Playlist : 5 morceaux pour commencer la semaine du bon pied

On a sélectionné cinq morceaux fraîchement sortis pour accompagner la reprise du lundi. Cat Stevens, Tame Impala, Born Idiot, Laake et Hot Chip nous tiennent la main du saut du lit à l’arrivée au boulot : voilà une playlist à savourer sans modération.

Yusuf/Cat Stevens – Butterfly
Pour se réveiller en douceur

Quelle plus belle surprise pour profiter des derniers instants sous la couette ? C’est tiré d’un rêve que le single inédit Butterfly est sorti le 30 janvier, puisque son enregistrement date de 1978 et devait figurer sur le dernier disque de Cat Stevens sous son nom d’artiste. Son album culte Back to Earth sera réédité le 10 avril avec le remastering des morceaux originaux, des démos introuvables et un enregistrement de son concert au Wembley Arena de Londres en 1979. En attendant, on savoure ce retour dans le temps délicieusement feel-good.

Tame Impala – Lost In Yesterday
Pour savourer son café

Entre deux gorgées de café, c’est le moment où l’on se remémore le week-end tout juste terminé. Les souvenirs remontent à la pelle sur notre coin de table, mais Kevin Parker de Tame Impala nous avertit : « So if they call you, embrace them / If they hold you, erase them. » Si la tentation de la mélancolie est séduisante, il ne faut pas s’y attarder. Sa voix réverbérée et la batterie marquée nous kicke un bon coup pour se projeter dans notre semaine. Pour rappel, le one-man band a fraîchement sorti son nouvel album The Slow Rush, on t’en avait d’ailleurs parlé ici.

Born Idiot – Blue Is My Color
Pour survivre au bain de foule

Chaussures enfilées et veste sur le dos, nous voilà dans la rue. Si le bleu est souvent associé au rêve, Born Idiot évoque avec Blue Is My Color le désabusement du monde moderne en se transformant en robots le temps d’un clip réalisé par Lucas Martin. Cette foule pas vraiment sentimentale parmi laquelle on doit se frayer un chemin tous les matins, le groupe renais nous la rend douce, rétro et arty. C’est comme si Playtime de Jacques Tati devenait soudain un petit bonbon qui fond sous la langue.

Laake – Run
Pour courir derrière son bus (qu’on vient de rater)

« Cours » nous dit le producteur parisien Laake. Dans cette course contre la montre perdue d’avance, l’artiste transpose sa vision poétique des souvenirs qui disparaissent dans les bourrasques de vents, sur la côte pittoresque que le réalisateur Vincent de la Rue filme dans le clip. Pour nous, ce sera plus terre-à-terre : la poursuite du bus qu’on vient de louper et qui s’enfuit avec la promesse d’arriver à l’heure au bureau. Question timing, on promet par contre de ne pas rater O, l’album de Laake prévu pour le 27 mars prochain.

Hot Chip – Positive
Pour rester positif avec ses collègues

Le début de journée s’est plutôt bien passé jusqu’à maintenant, tâchons de rester positif. Derrière leur fausse nonchalance de geekos désabusés, le band anglais Hot Chip parle évidemment d’amour… Mais leurs paroles nous font clairement penser à notre N+1 qui était tellement plus cool avant qu’il n’obtienne sa promotion : « How we used to laugh together sometimes / Of something positive ». Maintenant, les pauses à la machine à café sont moins rigolotes, mais Hot Chip nous remonte le moral. Avec ce clip où des dauphins dansent et forment un cœur dans le ciel, notre journée ne peut que bien commencer.