Que cherchez-vous ?

[PREMIERE] Revers Gagnant smashe son nouvel EP « Bord de l’eau »

Signé sur l’écurie Riptide Records (Employee Of The Year, Polar System), Lucas Ghanem aka Revers Gagnant dévoile en exclusivité son second EP Bord de l’eau sur Arty Paris.

En 2016, l’artiste tourangeau claquait son premier EP « Grand Chelem » où chaque titre portait le nom d’un tournoi emblématique. Du catchy Roland Garros avec un « featuring » de Pedro Winter (on te laisse savourer) au chilly et sublime Wimbledon avec cette fois la collab’ officielle de l’Orbeat, le producteur définissait les contours de son jeu affûté entre électro et tennis. Depuis, on ne s’est pas lâché. À l’occasion de sa release party que nous avions co-organisé, il avait composé son hit Paris Rooftops dans un petit Airbnb sur les toits, lui ouvrant les portes des millions de streams sur Spotify et l’adoubement de Bakermat qui l’avait pris sous son aile.

Actif pendant très longtemps sur la scène House Music, il lorgne désormais vers l’électro pop

Ce n’est pas pour autant que le producteur a pris la grosse tête comme d’autres auraient pu l’avoir. Entre son travail d’informaticien de jour et les soirées qu’il organisait de nuit, Lucas Ghanem n’a jamais quitté son homestudio de Tours. Pour obtenir le revers parfait, tout n’est question que de travail. Son retour gagnant se pare aujourd’hui de l’EP Bord de l’Eau : le single chill-out Paradis Bleu en featuring avec Matild, la collaboration efficace avec Employee of the Year L’air de Rien, la progression formée de boucles de voix Sometimes, et notre coup de cœur au piano housy You Can Do It. En forme autant au filet qu’en fond de court, on sent que le producteur a diversifié son éventail de coups. Aujourd’hui, son revers n’est plus le seul gagnant.

Marin : Hello Revers Gagnant. Est-ce que tu peux te présenter pour nos lecteurs, même si on se connaît très bien 😉 ?

Revers Gagnant : Hello Marin ! Je m’appelle donc Lucas, j’ai 23 ans, je suis passionné de nu disco, de house, et je suis ingénieur informatique dans la vie de tous les jours.

Revers Gagnant in da place
M. Quelles sont tes sources d’inspiration à part Roger Federer ?

R.G. (rires) C’est vrai que Roger est sacrément inspirant. Musicalement, je m’inspire pas mal en ce moment d’artistes comme Crackazat, Jerry Folk, Fhin ou encore Jean Tonique.

M. On t’a connu avec le hit « Paris Rooftops » aux 3 millions de streams. Comment tu vois cette époque avec le recul ?

R.G. C’était une super époque ! Cette expérience m’a appris pas mal de choses, musicalement mais pas que. Ce titre m’a permis de découvrir des scènes que je ne pensais jamais faire, m’a permis de rencontrer Bakermat aussi, de bons souvenirs. Mais je pense qu’il faut maintenant se tourner vers l’avenir, aborder les choses un peu différemment.

Lucas Ghanem aka Revers Gagnant a longtemps été associé à la scène House hype
M. T’as pendant longtemps été associé à la scène house parisienne et en particulier au collectif événementiel Karousel. En DJ Set, tu préfères monter au filet ou envoyer du fond de court ?

R.G. Alors ça a un peu changé, c’est vrai que je jouais très très house, mais je pense être un peu plus polyvalent désormais, je me surprends à aimer et à jouer des sets beaucoup plus calmes, parfois avec quelques notes de hip-hop ou suivant l’ambiance du moment. Mais je me régale toujours autant à jouer de gros sets house bien pimentés.

Le single « Paradis Bleu » est en featuring avec la chanteuse MATILD
M. T’as sorti ton nouvel EP ce 18 octobre. Tu joues sur tous les terrains avec le housy « You Can Do It » et le chill « Paradis Bleu ». Comment sont nés ces cinq sets gagnants ?

R.G. Ils se sont vraiment créés avec le temps, sans aucune contrainte, pour le plaisir. Ils retranscrivent bien les émotions que je voulais faire passer quand je les produisais. Je voulais toujours garder ce petit goût house dans l’EP avec You Can Do It, ça me fait plaisir que tu soulignes ça (rires). C’était un réel plaisir de collaborer avec les Employees Of The Year, qui en plus d’être de sacrés musiciens sont des personnes incroyables.

M. Ta collab’ avec Employee of the Year « L’air de rien » mélange habilement vos deux univers. Comment s’est fait ce jeu en double ?

R.G. Tout est parti d’une démo à moi, j’étais un peu bloqué dessus. Antoine mon manager a fait écouter ça aux Employees, qui à priori ont accroché. Romain [NDLR : chanteur des Employee] a écrit un texte dessus. Ensuite nous avons fait une longue session studio, Edouard a mis sa patte sur le titre, voire même a carrément revu tout le titre, pour en faire le titre final.

M. Dernière question piège. À ton avis qui sera numéro 1 mondial à la fin de l’année entre Djokovic et Nadal ?

R.G. Nadal sort d’un US Open mémorable, alors partons sur Rafa !

RELEASE PARTY DE REVERS GAGNANT

Vendredi 1 novembre 2019 de 19H30 à 05H
Au Panic Room
101 rue Amelot, 75011 Paris

Événement Facebook
Retrouvez Revers Gagnant sur Instagram et Facebook.