Que cherchez-vous ?

Interview : Fanny Garnichat, voyage en formes inconnues

Fanny Garnichat présente une série de collages surréalistes pour sa nouvelle exposition Puzzles hébergée par la jeune galerie d’art en ligne Tarivoci. Entretien avec l’artiste.

Difficile de ne pas être captivé par la complexité harmonieuse d’un corps, la découverte de ses détails, la douceur de sa peau, le désir de ses courbes, qui en font une aventure sans cesse renouvelée. Fascinée par les textures, la matière et les images, l’artiste plasticienne Fanny Garnichat re-modélise les formes qui nous composent dans des créations abstraites à la lisière du surréalisme. Ici une jambe pliée, là un buste musclé, ses collages enchevêtrent des totems de chair en créant le ballet hypnotique de nos membres. Et ainsi se construit un puzzle polymorphe où notre intimité décomposée est projetée dans une harmonie nouvelle.

Ses collages nous perdent en formes inconnues en sortant les images de leur contexte

Fanny pioche son inspiration en feuilletant des magazines, au hasard d’un scroll sur le web, ou plus étonnant encore dans des livres de cuisine. Par ses visuels glanés de-ci de-là, l’artiste parisienne remixe les images de notre quotidien pour jouer avec leur sens premier. Car si ses collages sont ouvertement sensuels, la place du désir dans notre société est questionnée en détournant la portée initiale de photographies publicitaires, transformant le corps objet en création artistique. Que retient-on au final de tout cette effusion pastel ? Qu’à la banalisation de l’érotisme, la seule réponse qui vaille est la poésie des corps.

Marin : Hello Fanny. Quelle couleur définit ton humeur du moment ?

Fanny : Rose bonbon.

M. Quels sont les artistes qui t’inspirent au quotidien ?

Fanny : Il y en a beaucoup ! Wangechi Mutu, Dali, Paula Rego, Le Douanier Rousseau, Martin Parr, Yayoi Kusama…

M. Quelle est ta daily routine de travail ?

Fanny : Un litre de thé avec de la musique.

M. Quelle forme est sympa dans un collage mais reloue dans la vie ?

Fanny : Une pièce de puzzle retrouvée.

M. Quelle œuvre enverrais-tu dans l’espace pour présenter l’humanité aux aliens ?

Fanny : Guernica de Picasso.

M. Qu’est-ce qu’on peut te souhaiter de cool pour la suite ?

Fanny : De belles collaborations et des œuvres en grands formats dans des villes du monde entier.

EXPOSITION "PUZZLES"

Du 4 juin au 13 juin
À Rude Manners, 45 rue Sedaine 75011 Paris
Entrée libre

Événement Facebook