Que cherchez-vous ?

« Sunlight Tryst » : Draumr nous entraîne au cœur de l’été en ce lundi matin

Draumr nous éblouit aux côtés de la chanteuse Dorcas avec la parenthèse enchantée de Sunlight Tryst. C’est le tube solaire par excellence pour commencer la semaine du bon pied.

Dès les premières notes de Sunlight Tryst, on savait que Draumr serait le client idéal pour lancer notre semaine du bon pied. Le chanteur, producteur et compositeur livre une interprétation solaire accompagnée de Dorcas sur les plages d’Ibiza. Les deux complices nous entraînent d’une pièce bleue nuit à une déambulation azur dans un étourdissant ballet pop. L’artiste reprend les codes qui ont forgé son univers depuis ses deux premiers EP (Nefelibata en 2015 et Ethereal Mildness en 2018) : le passage d’un univers à l’autre entre imaginaire et réel… Draumr signifiant « rêve » en ancien norrois. À la différence notable que pour la première fois, le petit prince de la dreampop révèle son visage en se mettant en scène devant la caméra.

Il s’agit du second clip de Draumr en 2020, après Elsewhere Forever

Réalisé par Maxence B. Cardon et Draumr lui-même, le clip est l’aboutissement d’une année de travail. Virtuose dans sa capacité à enchaîner les plan-séquences, le film suit une structure tertiaire où le chanteur se réveille sur un lit d’un autre monde, avant de fouler le sable méditerranéen aux côtés de Dorcas, et que la chanteuse ne devienne le personnage central du récit pour son couplet. Épousant avec une aisance certaine la structure pop de la chanson, la réalisation des acolytes n’est jamais tape-à-l’œil en mettant sa maîtrise technique au service du récit. Après le clip récent de Elsewhere Forever, le premier album de Draumr se fait plus que jamais désirer.

Retrouvez Draumr sur Instagram et Facebook.