Que cherchez-vous ?

Dabeull claque un nouvel EP funky sur Roche Musique

Deux ans après son album « Indastudio », Dabeull dévoile les cinq morceaux groovy d’ « Intimate Fonk ». Une leçon de maîtrise décomplexée d’un producteur au meilleur de sa forme.

Entre nous, on l’appelle le king du funk. Des lunettes de soleil vissées sur le nez, la chemise tombée aux genoux, et beaucoup de cool attitude : Dabeull est de retour avec sa dégaine inimitable. La cover de l’EP plante le décor d’une pose lascive, aux côtés d’un petit synthé Roland et d’un ventilo rouge écarlate. Une clin d’œil évident à la pochette de « Fantastic » des Wham, référence du monsieur au même titre que la funk des années 70 et 80. Le message est sans ambiguïté : il va faire chaud, très chaud.

La passion des grosses machines et des beaux claviers

Véritables capsules temporelles, ses releases se chinent avec un plaisir jamais démenti. Depuis ses quinze ans, le producteur est obsédé par les mystères du son : « Je voulais tout savoir, tout comprendre… on décortiquait les discographies. Savoir pourquoi telle compression, quelle réverb, qui était l’arrangeur et surtout quel synthé utilisé ? ». Du canap’ de ses parents jusqu’à la sortie de son EP emblématique « Fonk Delight » (2014) et de son onctueuse compilation « Indastudio » (2018), Dabeull nous transmet sa passion avec l’énergie originelle des seventies.

Épaulé de ses compères de toujours – la chanteuse Holybrune, le ténébreux Jordan Lee et l’anglais Rude Jude, le magicien des machines dégaine cinq tracks dansants. En date du 11 juin, le single « Love You so Much » avec son bro Darius nous avait donné un avant-goût alléchant de l’EP. Promesse tenue aujourd’hui avec l’intro sensuelle « Day & Night », le rétro « Last Night » façon Prince, le sucre d’orge tubesque « You & I », et les envolées à la Chromeo de « DR. Fonk ».

Cinq sons qui s’écoutent à deux

On en demande encore. Deux choix s’offrent à nous : appeler Marty et le Doc pour sauter dans leur Delorean direction les eighties. Ou s’offrir la discographie intégrale du gaillard pour rider en décapotable sur les routes ensoleillées. Après le succès phénoménal de son hit « DX7 » aux 1,4 millions de vue sur Youtube, on ne souhaite plus qu’à « Intimate Fonk » d’emprunter la même voie flamboyante. Nous, on se laisse déjà pousser la moustache pour diffuser la bonne parole sur notre sound machine. Pour citer un autre king, « Don’t Stop ’til You Get Enough ».

Retrouvez Dabeull sur Facebook et Instagram.