Que cherchez-vous ?

« Rouge et Bleu » : L’ode à la couleur de Clotilde Guillaume

Avec sa série Rouge et Bleu, la lithographe Clotilde Guillaume formée aux ateliers des Beaux-Arts de la Ville de Paris nous plonge dans son imaginaire graphique et coloré.

Ah, le pouvoir de l’imaginaire. Des œuvres abstraites de Clotilde Guillaume se créent mille tableaux fantasmés, comme une porte ouverte vers nos désirs intérieurs, du graphisme à l’ailleurs. Par exemple, des trois lithographies que l’artiste nous a gracieusement autorisées à diffuser, nous voyons des plantes aliens gorgées de lumière, des fleuves enlacés jusqu’à la mer, la parade amoureuse de molécules avant l’irréversible fusion. Libre à chacun d’y interpréter ce qu’il veut. L’artiste formée à l’Atelier d’Emmanuelle Aussedat dévoilera le reste de sa série lithographique pour son exposition Rouge et Bleu, à la Galerie du Pop-Up du Label, du 1er octobre à 18H au 3 octobre à 20H30. Viens faire travailler tes méninges.

Marin : Bonjour Clotilde. Peux-tu te présenter en 3 emojis représentatifs de qui tu es ? Pourquoi ceux-là ?

Clotilde : 👩‍🎨 Je choisis tout d’abord le personnage « peintre », parce qu’il représente ce que je fais : je l’aime avec son pinceau.

🐝 Ensuite, je prendrais l’abeille, avec ses grosses rayures noires et jaunes. Elle est en perpétuelle activité en butinant pour donner le meilleur à la ruche.

😉 Enfin, le smiley « clin d’œil » : il est complice et confiant.

M. Tu as été formée dans l’Atelier d’Emmanuelle Aussedat connue pour son travail lithographique. Qu’est-ce que cette rencontre a attisé chez toi ? Qu’est-ce qui te plaît toujours aujourd’hui dans la lithographie ?

C. J’ai eu la chance d’apprendre avec Emmanuelle Aussedat, son travail est magnifique. C’est avec une grande liberté qu’elle partage et enseigne son art, en laissant libre cours à l’imagination de chacun. J’ai aimé cette façon de laisser une grande part à la découverte de la lithographie afin de s’approprier petit à petit le processus de création. J’ai aussi tout de suite aimé le côté physique et très technique, j’aime me dépenser en travaillant, pouvoir reproduire indéfiniment, transformer, superposer couleurs et dessins ; c’est riche d’inventions.

M. Après ta précédente exposition Mon Jardin, te voici de retour à la Galerie du Pop-Up du label pour Rouge et Bleu. Pourquoi avoir axé ton travail sériel sur ces deux couleurs ?

C. Le rouge et le bleu sont venus un peu par hasard, mais aussi en souvenir d’un gros crayon, d’un côté bleu, de l’autre côté rouge ; il était dans ma trousse d’écolière. Je pense souvent à lui, je le trouvais bien malin, je l’aimais, il était rouge et bleu… Je voulais faire un travail très graphique, et simplement coloré : très vite, je me suis rendu compte qu’en utilisant toujours le même code couleur, cela donnait une vraie histoire à tous les motifs réunis.

M. Dans Rouge et Bleu, les couleurs se superposent et s’enchevêtrent jusqu’à évoquer de nombreux imaginaires. Qu’as-tu voulu susciter ?

C. Ce sont les détails qui m’intéressent : dans mon environnement quotidien, à travers une image, au cours d’un voyage… Par exemple, lorsque je suis dans la rue, mon attention est retenue par toutes les particularités, les « gros plans », en quelque sorte. Je retiens les formes et les couleurs, j’utilise ensuite tous ces détails qui petit à petit deviennent de vraies histoires, de vrais motifs que je peux superposer, faire vivre les uns avec les autres, les uns sur les autres. Ils sont les éléments d’un monde joyeux et imaginaire.

M. Aujourd’hui, tu continues de perfectionner ta technique dans l’atelier Sfumato à Montreuil. Quels sont tes principaux challenges au quotidien ?

C. C’est très enrichissant de travailler dans un autre atelier, on y découvre d’autres techniques, d’autres façons de faire, d’autres inspirations. Mon challenge est maintenant de travailler avec des formats différents, un livre d’images, par exemple. Le sujet serait la nature vue à travers une grosse loupe pour saisir toutes les empreintes de cette nature.

C. Et comme c’est la tradition chez Arty Paris, quelle est ta définition d’une artiste ?

M. La réponse est difficile… Disons qu’être artiste, c’est exprimer une sensibilité particulière qui cherche à donner corps à un imaginaire curieux et inventif.

ROUGE ET BLEU

Du 1er octobre à 18H au 3 octobre à 20H30
À la Galerie du Pop-Up, 14 rue Abel, Paris

Événement Facebook