Que cherchez-vous ?

Le meilleur des clips de septembre avec Bombay Bicycle Club, FKA Twigs, Metronomy

Septembre est derrière nous, mais les clips du mois resteront longtemps dans nos mémoires. Plein cap sur l’Angleterre avec le grand retour de Bombay Bicycle Club, la danse hallucinée de FKA Twigs et la dinguerie rétro-rock de Metronomy. Prêt à faire ton plein de clips ?

Bombay Bicycle Club – Eat, Sleep, Wake (Nothing But You)
Réalisé par Louis Bhose

Plus de cinq ans après So Long, See You Tomorrow, Bombay Bicycle Club ont annoncé leur nouvel album Everything Else Has Gone Wrong enregistré au studio KONK à Londres avec le réalisateur John Congleton. Leur single Eat, Sleep, Wake (Nothing But You) délaisse la synth-pop de leurs derniers amours pour un hymne fédérateur et euphorique, non sans une pointe d’humour. Ce revival prometteur est l’une des seules raisons pour lesquelles on regrette de ne pas être ado en 2020.

Leur album « Everything Else Has Gone Wrong » sort le 17 janvier 2020.

FKA twigs – Holy Terrain feat. Future
Réalisé par FKA twigs & Nick Walker

Alors que son album Magdalene est prévu le 8 novembre, la diva weirdos d’Angleterre risque de squatter nos colonnes encore plusieurs semaines. Produit par Skrillex et Jack Antonoff (le dernier album de Lana Del Rey, c’est encore lui), elle avait teasé son featuring ultra-attendu avec Future dans une interview pour le magazine i-D : « J’aime Future quand il est triste. J’aime quand il devient emo, qu’il exprime ce qu’il a au fond de lui ». La couleur est annoncée. Et quand l’artiste assure elle-même le taff avec Nick Walker à la réal comme pour « Home With You« , on se dit que personne n’est prêt.

Son album « Magdalene » sort le 8 novembre.

Metronomy – Wedding Bells
Réalisé par Dan Brereton

Le sixième album du groupe le plus français d’Angleterre est sorti le 13 septembre. Moins accessible que le très pop The English Riviera (2011) qui avait fait leur réputation grand public, leur électro alternatif sous étiquette rock produit des étincelles. Aucun des 17 tracks n’est à jeter et encore moins Wedding Bells. Pour une fois, ce n’est pas Joseph Mount derrière la caméra mais son compère Dan Brereton qui nous narre une amourette en plein milieu d’une party, où jouent évidemment Metronomy. La photographie pastel n’est pas sans rappeler la douceur universelle des vidéos de Jungle avec une petite touche british bienvenue.

Leur album « Metronomy Fever » est disponible sur Spotify.

MorMor – Some Place Else
Réalisé par rubberband

Avec 150K vues au compteur en 15 jours, le public ne s’est pas trompé sur cette dinguerie soulful. Le prodige de Toronto infuse une élégance qui n’a d’égal que la douceur de sa voix avec le single Some Place Else qui donne son nom à l’EP. Après la sortie de son maxi Heaven’s Only Wishful en 2018, MorMor confirme une véritable montée en puissance avec ce nouveau clip en noir et blanc d’une rare classe. Annoncé en tournée européenne, l’artiste sera de passage à Paris sur la scène de la Maroquinerie, le 6 novembre prochain. Tu sais où nous trouver.

Son EP « Some Place Else » est disponible sur Spotify.

Apparat – Heroist
Réalisé par Matilda Finn

Pourquoi tous les médias français sont passés à côté de cette merveille ? Le producteur berlinois Apparat a fait appel à la réalisatrice anglaise Matilda Finn qui mêle photographies, images hétéroclites et effets de montage. Centrée sur le son de la caisse claire omniprésente, la production agitée se transforme en véritable séquence de rêve par le visuel. Extrait de son dernier album LP5, le morceau aborde la thématique complexe de la souffrance humaine : « Nous essayons toujours de fuir et de nous cacher face aux difficultés et aux défis » nous précise Matilda, « Mais si tu t’y confrontes et tu l’acceptes, tu peux grandir. C’est la dualité étrange de la vie : de l’obscurité vient la lumière. »

Son album « LP5 » est disponible sur Spotify.

Amalyah – Sweet Love
Réalisé par Andréa Dkz

La simplicité de sa recette R’n’B soul est aussi indéniable que son charme. Découverte en première partie parisienne de PJ Morton, la chanteuse belge zieute clairement outre-Manche par sa vibe et ses influences. Avec un premier EP sorti en mars dernier, Amalyah confirme que l’avenir est à elle avec certitude et sérénité. La destination ? Un petit nuage où flotte sa voix légère et sa production évanescente. L’évidence de cette révélation devrait sauter aux oreilles d’un plus large public sous peu : « Sky is the limit » comme le disait notre grand poto Notorious B.I.G.

Son EP « Now » est disponible sur Spotify.

MOSSS – Here If You Want (Pale Blue)
Réalisé par Stephen Michael Simon

Seconde entorse à la règle du tout-UK, puisqu’il s’agit du projet solo de Rob McCurdy en provenance directe de Brooklyn. Seconde interrogation existentielle : où sont passés les médias français ? OK notre école tient plus de Pitchfork que Les Inrocks, mais quand même. Basé sur une ligne de basses et une guitare minimalistes, c’est par le chant suave de MOSSS que le single délivre son sex-appeal alangui. Connu pour avoir été le co-auteur de Starving avec Zedd, l’artiste passe du côté lumineux de la force avec ce single subtil.

Son EP « Pale Blue » est disponible sur Spotify.

Greentea Peng – Mr. Sun (miss da sun)
Réalisé par Felix Brady

Tu n’as pas assez d’Angleterre ? Nous non plus. L’accent délicieusement british de la chanteuse Greentea Peng sert une proposition RnB où résonnent les dernières notes de l’été. Servi par la production scintillante d’Earbuds, il n’en fallait pas plus pour nous séduire. Ah si peut-être, le clip hypnotique de Felix Brady avec ses écrans incrustés dans un long travelling nous mouche définitivement. Alors que la sortie de son nouvel EP Rising approche, l’artiste est au cœur de la hype londonienne avec une session Colors cumulant plus de 2 millions de vue, et le soutien de Vivienne Westwood dans son édito ‘Youth Is Revolting’ sur Dazed Magazine.

Son EP « Rising » sort le 01er novembre.

Mo Laudi – Dance inside of you
Réalisé par Bruno Gabriel Martin

Originaire d’Afrique du Sud, Mo Laudi nous réconcilie avec la vibe afro-électro. Le pionnier du mouvement s’est distingué comme le premier DJ/MC sud-africain à mixer dans les clubs de Londres, ouvrant une nouvelle voie entre Gilles Peterson et Black Coffee. Depuis, l’artiste a posé ses valises à Paris où il nous enchante avec son afro-beat mêlé à la vibe house de Chicago. Bref, c’est un peu comme si un expat’ européen avait ingurgité toutes les références américaines avec l’impulsion rythmique du Cap. Dans cette ambition de défrichage, le clip réalisé par Bruno Gabriel Martin nous fait découvrir un Paris futuriste avec deux danseurs inspirants. Car oui, on pourrait croire qu’il s’agit de Londres.

Son EP « Dance Inside of You » est disponible sur Spotify.

w00ds – Part of You
Dirigé par Ben Kavanagh

Le meilleur pour la fin ? C’est en tout cas le clip le plus émouvant qu’il nous ait été donné de voir le mois dernier. On y suit la trajectoire d’un couple : de leurs rêves de jeunesse jusqu’au premier enfant et le terminus attendrissant des premières rides. Le clip réalisé par Ben Kavanagh prend le parti d’un plan fixe sur le pare-brise d’une voiture, astucieusement servi par un noir et blanc intemporel. Originaire de Norwich, w00ds ne pouvait rêver d’un visuel plus touchant pour accompagner son chill-out vapoureux. Mets ta ceinture pour avoir le cœur bien accroché.

Son EP « Lost Souls » est disponible sur Spotify.

Abonne toi à la chaîne Arty Paris et rejoins nos 10 000 copains.