Que cherchez-vous ?

Charlotte Cardin se libère d’une relation toxique avec « Passive Aggressive »

La « main girl » québécoise est rayonnante dans son premier single de l’année 2020. Le clip co-réalisé par l’artiste et Jason Brando affirme sa position de femme forte et indépendante.

Révélée dans la version québécoise de The Voice en 2013, Charlotte Cardin a parcouru depuis un bout de chemin. D’autres l’appelleraient un succès fulgurant. Encensée pour ses deux EP Big Boy en 2016 et Main Girl en 2017, la chanteuse nous avait laissé sans nouvelles depuis sa reprise électrisante de Fous n’importe où de Daniel Bélanger en 2019. Que l’on soit rassuré, Charlotte est pour bientôt de retour dans les bacs. Plus précisément avec un premier format-long pour l’hiver 2021. En attendant, l’artiste s’attache à casser l’internet francophone avec le premier single issu de son disque, Passive Aggressive.

Passive Aggressive aborde le thème de la libération d’une relation toxique

Abordant le bonheur suite à la libération d’une relation amoureuse dite toxique, Charlotte Cardin chante avec sa voix aussi puissante que délicate : « Hallelujah, baby / We’re no longer together ». Aucun doute possible sur l’intention du morceau. Accompagnée du producteur Jason Brando, l’artiste habituée à travailler seule dans « des lieux très isolés » a fait évoluer son processus de création. S’attachant pour la première fois les services d’un collaborateur, elle qualifie son apport en studio de « véritable révélation ». Les deux acolytes, que l’on retrouve derrière la caméra pour la réalisation du clip, ont toutes les raisons d’y croire : le come-back de Passive Aggressive présente les arguments d’un tube.