Que cherchez-vous ?

Amoure, le doux complot de la french pop

Photo © Emma Birski

Et si Amoure allait mettre le monde à ses pieds ? On a enquêté sur le pouvoir de séduction de leur nouvel EP « Vague ».

Pourquoi Amoure avec un « e » ? Le groupe strasbourgeois se décline trois fois au masculin, Nicolas, Thibault et Julien. Mauvaise piste. Leur EP s’appelle « Vague« , avec les titres « Sable », « Claire » et « Week-end à Rome ». L’étau se resserre. Porte-étendards de la french pop, ils font valoir notre spécificité hexagonale du « e » muet. Coïncidence ? Je ne pense pas. Seule certitude, Amoure entête de ses tubes en puissance.

Finalistes du Prix Ricard Live en 2016, on les avait rencontré à l’occasion d’un date au Carmen. Le haut-lieu de la branchitude parisienne est célèbre pour avoir été l’ancienne résidence de Bizet. Quoi de plus logique que de se produire dans le haut-lieu de l’opéra des sentiments ? Sur scène, leur show s’illuminait d’une scénographie de triangles multicolores. Illuminatis vous avez dit ?

Étudions leurs ritournelles de mots doux qui renouent avec le goût de la phrase bien faite : « Je veux faire des vagues quitte à nager en plein délire. Je veux faire des vagues, les chevaucher jusque Agadir ». Le groupe ne cache pas son ambition d’étendre son influence jusqu’au Maroc. En combinant les initiales de leurs influences, à savoir le rock, la pop et le zouk, on obtient « RPZ ». Signifiant donc « représente » en langage jeune.

Tous les signes sont réunis pour que le complot de la pop strasbourgeoise captive Paris. Pour filer le parfait Amoure, le groupe sera en concert à la Dame de Canton le jeudi 10 mai. Ne pas venir, c’est s’exposer au retour de bâton : les lobbys souterrains de la pop française ont à cœur de défendre leur poulain. Tu ne pourras pas dire qu’on ne t’avait pas prévenu.

Amoure en concert à la Dame de Canton

Le jeudi 10 mai, à partir de 20H00
Port de la Gare 11, 75013 Paris
10€ en prévente | Billetterie en ligne