Que cherchez-vous ?

Alexandre Bodak sort de l’ombre avec son EP « Minor »

Photo © Pierre-Anthony Allard.

De l’exigence du violon à l’excellence de la production électronique, Alexandre Bodak est en voie de sortir son second EP « Minor« . Plein feu sur un parcours majeur.

Bodak a de la suite dans les idées. Né un violon entre les mains, il bachote ses gammes au prestigieux CRR de Paris avant de s’envoler pour le Royal College de Londres. Sa certitude est faite : il deviendra soliste. Le destin en décide autrement : le compositeur s’épanouit dans la musique à l’image. Avec son associé Baptiste Allard, ils fondent la société de production et d’édition musicale Allard & Bodak en 2014. La paire gagnante signe la BO de longs métrages italiens, et collabore avec la nouvelle garde parisienne.

Avec plus d’une corde à son violon, Alexandre instille l’exigence de sa formation classique dans l’expérimentation électronique, comme une chimère qui l’habite et ne le quitte plus. Son sens du récit ne fait pas de doutes. Sorti en 2017, son premier EP « Érèbe » ouvre les portes d’une trilogie inspirée des mythes anciens. De nos racines naît le germe d’une musique contemporaine, qu’on souhaite à son tour intemporelle. Son récent passage sur les ondes de Hotel Radio Paris lance le ballet promotionnel de l’EP « Minor« , annoncé pour 2019. Bodak dévoile en exclusivité sur Arty Paris les premières images du clip éponyme

Écouter Érèbe sur Spotify

Le producteur se saisit du visuel pour déployer ses histoires. À ses côtés, Pierre-Anthony Allard signe le shooting promotionnel, Antoine Valay réalise les clips, Édouard Martin Rilhac illustre l’artwork de la cover. Bodak suit sa bonne étoile pour abattre les cartes d’une narration immersive.

Le jeu-concours pour gagner la couverture de l'EP est terminé.

 

Écouter « Érèbe » en streaming

Bodak sur Facebook