Que cherchez-vous ?

Les meilleurs albums de la semaine avec King Krule, Agnès Obel, Meute…

Qu’est-ce qu’il fallait ne pas louper cette semaine ? Dans nos streams, il y a le retour écorché de King Krule, l’introspection neo-classique d’Agnès Obel et la fanfare techno Meute. On termine notre tour d’horizon avec deux maxis de remixes : Kuna Maze, Les Hiboux et leurs gangs de potes producteurs.

King Krule – Man Alive! (LP)
Notre morceau préféré : « Alone, Omen 3 »

Suite à son documentaire Hey World! diffusé en novembre 2019, où figuraient trois morceaux inédits présents dans l’album, Archy Ivan Marshall aka King Krule continue de tracer sa route torturée avec Man Alive!. On t’avait parlé de son single (Don’t Let The Dragon) Draag On clippé par ses soins, et comme l’esthétique crépusculaire le laissait supposer, c’est un nouveau hurlement du cœur de cet artiste excessif qui apprend à panser ses blessures, notamment en étant devenu père au cours de l’enregistrement. « Je suis devenu clean, plus fort, je vois l’humanité, l’amour, la haine ou le désespoir d’une façon différente » avait-il notamment déclaré à France Info. Si sa vision du monde a sans conteste évolué, sa poésie gorgée de spleen et de mal-être adulescent culmine toujours à son plus haut.

Agnès Obel – Myopia (LP)
Notre morceau préféré : « Broken Sleep »

La voix unique de la chanteuse danoise continue de nous envoûter avec Myopia. Nappées dans un écrin soyeux, ses productions sonnent comme un rêve éveillé entre piano, violons et violoncelles, d’une pureté sans égale que certains effets de voix viennent enrichir. Après dix ans de carrière et sa révélation au Reeperbahn Festival à Hambourg, l’artiste désormais installée à Berlin perpétue avec ce nouvel opus sa quête quasi-philosophique, sur laquelle elle s’est exprimée : « Myopia est un album traitant de la confiance et du doute. Peut-on avoir confiance en ses propres jugements ? Peut-on être certain que l’on va agir comme il faut ? Ou alors est-ce que nos ressentis sont biaisés ? ». Agnès Obel, ou la douceur d’une introspection néo-classique.

Meute – Puls (LP)
Notre morceau préféré : « Push »

Il y avait eu le disque studio Tumult en 2017, l’album Live In Paris l’année dernière et désormais Puls : la fanfare techno originaire d’Allemagne nous embarque dans leur ambition festive sortie après sortie. Et pas n’importe quelle fête, puisque pour ceux qui ne connaîtraient pas Meute, la joyeuse troupe remixe pléthore de hits techno à la sauce instrumentale. Avec ce nouvel opus, Oscar House, Röyksopp, Kölsch, Boris Brejcha, Deadmau5, Riva Consoles et Flume passent dans la turbine entraînante des cuivres et percussions, agrémentée de trois compositions originales qui laissent augurer un avenir créativement radieux. Les loups de fanfare seront à l’Olympia le 12 mars : la date est à ne louper sous aucun prétexte, car c’est là que leur créativité étourdit de toute son énergie communicative.

Kuna Maze – 2009 Remixes (EP)
Notre morceau préféré : « Game (Katuchat Remix) »

Basé à Bruxelles, le beatmaker Kuna Maze avait droppé courant 2018 son EP 2019, avant de revenir en ce mois de février 2020 avec un opus de remixes. Les chiffres mis de côté, son univers se distingue par une sensibilité breakée et organique qu’il transmet à travers ses sets, porté par son bagage dans le jazz au Conservatoire de Lyon et au Conservatoire de Chambéry. Ici, il réunit ses potes et talentueux producteurs qui croisent leur vibe à la sienne : le beat chill-out d’Ødyssee, les nappes électroniques de Katuchat et le penchant house de Tourdefrance. Une jolie manière de faire revivre l’un des plus beaux EP de 2018… En attendant la suite.

Les Hiboux – Vai Ser Muito Bom (EP)
Notre morceau préféré : « Vai Ser Muito Bom (Original Mix) »

Le temps d’un Maxi, le duo de producteurs parisiens Les Hiboux rejoint le label de Yuksek, Partyfine, dont on te parle grosso modo toutes les semaines. Centré autour de leur single Vai Ser Muito Bom, leur marque de fabrique disco cool s’ouvre au climat tropical du Brésil, accompagné de trois remixes muy caliente. Au programme, on retrouve le boss du label rémois Yuksek pour une reprise intitulée « Bloco », la figure incontournable de la nuit parisienne Claap qui dépose sa touche électronique et le producteur Vibes4YourSoul qui ajoute sa vibe classic disco. La belle équipe réunie autour de leur passion latino risque de faire des malheurs sur le dancefloor.