Que cherchez-vous ?

13 raisons d’aller voir « Manifesto » avec Cate Blanchett

Conçu comme une installation multi-écrans d’art contemporain, « Manifesto » est aujourd’hui visible au cinéma. Cate Blanchett y interprète 13 personnages.

Manifesto est un film halluciné. Le film que l’on rêvait de voir. Rassemblement de manifestes dadaïstes, surréalistes, pop art, et de déclarations de Lars von Trier, Jim Jarmusch, et Werner Herzog,  il croise art contemporain et cinéma. Des textes scandés par une scientifique, une ouvrière, une enseignante d’école primaire, un clochard, une présentatrice télé… Que Cate Blanchett incarne toutes, à treize reprises.

Le réalisateur Julian Rosefeldt insuffle un grain de folie par le décalage entre le quotidien et les monologues arty. Ne se formalisant jamais dans un genre, il flirte avec l’absurde des situations. Pour être secoué dans ses aprioris, l’expérience méta-filmique de Manifesto s’impose d’elle-même… Et permet de réviser ses classiques. Pour ceux qui ne seraient toujours pas convaincus, on vous donne 13 raisons de filer le voir.

Manifeste #01
Pour la performance hors-norme de Cate Blanchett, transformiste aux mille visages.
Manifeste #02
Pour la démocratisation de l’art contemporain, accessible en 90 minutes.
Manifeste #03
Pour la bande originale de Nils Frahm, monstre sacré de la musique électronique.
Manifeste #04
Pour le choix des décors, souvent grandioses, parfois apocalyptiques, toujours saisissants.
Manifeste #05
Pour les plans-séquences en drone, nous ramenant à notre petite condition d’humain dans l’immensité des espaces.
Manifeste #06
Pour l’audace de Julian Rosefeldt, qui transforme son installation d’art contemporain en un métrage foisonnant.
Manifeste #07

Pour la voix de Cate Blanchett (encore), qui nous magnétise en une tirade.

Manifeste #08

Pour un incroyable plan d’escalier en plongée, d’une beauté graphique à couper le souffle.

Manifeste #09
Pour la transmission des manifestes, rendus à toute leur fraîcheur et leur spontanéité.
Manifeste #10
Pour le croisement singulier des genres, entre absurde de situation et drame du quotidien.
Manifeste #11

Pour le féminisme de Cate Blanchett (toujours), actrice déclamant des textes majoritairement d’hommes.

Manifeste #12

Pour le plaisir de voir l’art contemporain au cinéma, et voir le cinéma devenir de l’art contemporain.

Manifeste #13

Pour l’amour de l’art, tout simplement.

 


Manifesto
de Julian Rosefeldt
avec Cate Blanchett
Sortie en salles le mercredi 23 mai

Trouve ta séance